Caro Fashionews

Un parfum ou une friandise ?

Le parfum Ylang in gold de la maison M. Micallef est le parfum idéal pour l’automne. Une odeur caramélisé qui donne presque envie de le manger ou d’en mettre quelques gouttes dans de la pâtisserie !

Le parfum est composé d’un bouquet fleuri avec des notes ensoleillées des îles, de l’ylang-ylang, du bois de santal, de la noix de coco et de la vanille. Petit plus – le parfum est pailleté.

Pyramide olfactive

Ylang-Ylang, une plante des Philippines

La distillation des fleurs d’ylang-ylang a été lancée à Manille aux Philippines vers 1860, par un marin du nom d’Albert Schwenger qui, séduit par l’odeur des fleurs, aurait parcouru la campagne avec un alambic pour récolter et distiller de petites quantités de fleurs. Peu de temps après, la culture de l’ylang-ylang sera entreprise à grande échelle par les planteurs des possessions françaises de l’océan Indien pour le compte des parfumeurs français. En 1909, on rapporte qu’il y avait 200 000 arbres à ylang-ylang cultivés à la Réunion mais leur culture fut ensuite abandonnée en raison de la fréquence des cyclones. Une production commerciale à grande échelle s’est par la suite développée à Nosy-Bé (Madagascar) et dans les îles des Comores. Actuellement la production se fait pour l’essentiel dans les Comores, à Anjouan et Mayotte.

Cananga odorata

Avec 50 à 70 tonnes d’essence, les Comores tiennent le rang de premier producteur mondial. La production malgache se situe dans une fourchette de 15 à 20 t. par an.

L’ylang-ylang constitue la principale culture de rente de Mayotte, dont il représente 84 % du total des exportations. Celles-ci se sont élevées à environ 14,3 tonnes d’essence en 1997 sur une production mondiale de 100 tonnes d’essence. La production d’ylang-ylang est réalisée par 380 producteurs sur une superficie de 500 hectares environ (204 000 pieds). Chaque arbre peut produire 3 à 4 kg de fleurs par récolte.

La distillation de la fleur fraîche d’ylang ylang se fait à l’eau dans des alambics qui permettent d’extraire une huile essentielle en plusieurs fractions. La distillation dure de 12 à 20 heures, les meilleures fractions étant recueillies dans les deux premières heures. Le distillateur rajoute des fleurs au fur et à mesure de la chauffe, toutes les 3 heures environ. Le produit des différentes distillations se distingue suivant la densité de l’essence : Extra S, Extra, Première, Deuxième et Troisième. Les fractions Extra supérieure et Extra normale ainsi que la Première sont destinées à la parfumerie de luxe, les Deuxième et Troisième étant destinées aux cosmétiques, aux savons et aux détergents. Il faut compter environ 100 kg de fleurs pour faire 2 kg d’essence.

Cette huile essentielle est un liquide jaune, d’odeur suave, formé de sesquiterpènes, d’alcools, d’esters, de phénols et d’aldéhydes. Elle contient pour un tiers du benzoate de méthyle, un liquide à odeur puissante, aux arômes d’œillet, et que l’on retrouve sans surprise aussi dans les huiles extraites de cette dernière fleur.

Classé dans:Parfum, ,

Anciens articles

Points d’intérêt

J’écoute …

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 152 autres abonnés